Les chiffres les plus fous de la Formule 1 La Formule 1, un sport riche en chiffres surprenants ! (©iStock)

Les chiffres les plus fous de la Formule 1

Classé dans : Mes passions | 0

Le 25 mars, à Abu Dhabi, le grand cirque de la Formule 1 a repris ses droits. Pendant près de neuf mois, les meilleurs pilotes du monde vont sillonner la planète avec, en ligne de mire, décrocher le graal, le titre de champion du monde. Pour fêter comme il se doit le retour de ces gladiateurs de l’asphalte, on vous dévoile quelques chiffres et autres anecdotes surprenantes sur le monde qui est le leur.

Le record de vitesse

Il a été établi le 18 juin 2016 lors de la première séance de qualifications du Grand Prix de Bakou, en Azerbaïdjan. Profitant de l’aspiration de la Red Bull de Max Verstappen, Valtteri Bottas, qui pilotait alors une Williams, a été chronométré à 378 km/h. Soit 10 fois la vitesse qu’a atteint Usain Bolt en 2009, à Berlin, lorsqu’il a pulvérisé le record du monde du 100 mètres en atteignant la vitesse vertigineuse de 37,58 Km/h.

 

Le poids d’une F1

734 kg. À titre de comparaison, une Clio, c’est 1100 kg.

 

Du matériel ultra sécurisé

Un exemple parmi d’autres : le casque choisi par un pilote devra subir toute une batterie de tests avant d’être homologué par la FIA, l’instance en charge de l’organisation du championnat du monde de F1. Parmi les tests, celui de la visière qui devra être en mesure de résister à des projectiles lancés à… 500 km/h !

 

Le début de carrière d’Alain Prost

Celui qui allait devenir quadruple champion du monde a dû « ruser » pour arriver à ses fins. En 1975, alors âgé de 20 ans et déjà multi-titré en karting, Alain Prost se qualifie pour la finale du « Volant Elf », une compétition offrant au vainqueur un volant en Formule 3, l’antichambre de la F1. Sauf qu’à cette époque, celui que l’on ne tardera pas à surnommer « le Professeur », effectue son service militaire en Allemagne. Et, manque de chance, il a déjà épuisé toutes ses permissions de sortie. Pour disputer la course – qu’il remportera –, il en a donc fabriqué une fausse ! Quelques jours plus tard, c’est dans les pages d’un quotidien sportif bien connu que ses supérieurs découvriront le pot aux roses…

 

Sept courses, sept vainqueurs

En 2012, au terme de vingt grand prix, Sebastian Vettel décroche son troisième titre mondial au volant de sa Red Bull. Ce qui, pourtant, était loin d’être gagné : pour la première fois l’histoire de la F1, sept pilotes différents (Jenson Button, Fernando Alonso, Nico Rosberg, Sebastian Vettel, Pastor Maldonado, Mark Webber et Lewis Hamilton) ont remporté les sept premières épreuves de la saison !

 

Le syndrome de l’accent étranger

29 mai 1960. Le pilote britannique Cliff Allison débarque à Monaco. Récent vainqueur du Grand Prix d’Argentine, il se sent invincible… ce qui va le perdre : lors des essais libres, trop sûr de lui, il accélère là où il aurait dû freiner et perd instantanément le contrôle de sa Ferrari. Le choc est terrible, la monoplace se retrouve encastrée dans les rails de sécurité. Grièvement blessé, Allison passe 16 jours dans le coma. Et puis, miracle, il se réveille. Dans un Français parfait, il explique aux médecins qu’il ne ressent plus aucune douleur. Petit détail : avant son accident, Allison ne parlait pas un mot de français ! Ce phénomène rare porte un nom : le syndrome de l’accent étranger. Depuis 1941, une cinquantaine de cas similaires ont été rapportés dans le monde. 

 

Bon à savoir

Vous disputez des courses automobiles ? Alors sachez que MetLife, spécialiste de l’assurance emprunteur, vous propose des solutions sur mesure, y compris ceux occasionnés par la pratique d’un sport extrême! Le tout avec des garanties complétes et entièrement personnalisables ! Demandez votre devis maintenant !

Obtenir gratuitement un devis