« La musique a toujours fait partie de ma vie » La musique, la passion d'une vie (©iStock)

« La musique a toujours fait partie de ma vie »

Classé dans : Mes passions | 0

Depuis toujours, Davy, chef de projet IT chez MetLife, vit, mange et respire musique. Rencontre avec un passionné.

La musique, Davy est tombé dedans quand il petit : « Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours vu mes parents écouter des disques. Il faut dire que chez nous, des disques, il y en avait partout ! Je pouvais passer des journées entières à découvrir la discographie de mes parents. Avec le temps, ma préférence s’est portée sur le rock des années 1960/1970. Les Rolling Stones, The Who, Eric Clapton, c’étaient eux mes héros ! Plus tard, la Fédération Française de Fonck (FFF pour les connaisseurs, NDLR), Noir Désir ou encore Green Day seront mes artistes préférés. » Un goût prononcé pour les guitares, qu’elles soient « lourdes » ou « soyeuses », qui n’abandonnera jamais Davy. À tel point qu’il apprendra à en jouer tout seul dans sa chambre.

 

De sa salle de bains aux salles de concert

Après avoir longtemps poussé la chansonnette dans sa salle de bains, Davy a décidé de se lancer. « Mon premier groupe, je l’ai monté avec des amis alors que j’étais étudiant en biologie à la faculté Paris 11. Au début, on répétait chez l’un d’entre eux. Et puis on a commencé à fréquenter les salles de répétition, de plus en plus souvent. A force de travail, on a fini par être prêts à se lancer. Ce qu’on a fait en donnant quelques concerts dans des petites salles. J’en garde des souvenirs inoubliables, et ce même si on ne jouait pas devant autant de monde que dans mes rêves d’adolescent ! »

 

Concerts et enregistrement de CD

Au bout de deux ans, le groupe se sépare. Davy, tout en continuant à assouvir sa passion, passe une licence en biologie appliquée à l’entreprise. « Je suis passé d’un stage en agence de communication web à chef de projet IT chez MetLife. Comme quoi, la biologie ouvre à tout ! » Dans l’intervalle, il entre dans une chorale rock. « J’y suis resté jusqu’en 2011. C’est dans ce cadre-là que j’ai refondé un groupe avec lequel on a fait une cinquantaine de concerts, essentiellement dans des salles parisiennes. On a même enregistré un CD qui s’est vendu à 100 exemplaires. »

 

Nouveau groupe et carrière solo

Aujourd’hui, c’est essentiellement en solo que Davy continue à monter sur scène. « J’adore ça. Avec ma guitare et mon micro, je me sens vivant. » Une sensation de plénitude qu’il aimerait bien faire découvrir à ses collaborateurs. « Depuis quelques temps, j’essaie de former un groupe acoustique. Pour l’instant, j’ai réussi à trouver un percussionniste et un guitariste. » En attendant de finaliser ce projet, Davy continue de composer. Et quand ce n’est pas pour lui, c’est pour sa fille qui vient de fêter ses deux ans. « Elle adore mes comptines », sourit Davy.