Football : attention aux blessures ! Blessures sur le terrain de football

Football : attention aux blessures !

Classé dans : Mes passions | 0

Au 30 juin 2017, la Fédération Française de Football recensait 2 160 788 licenciés. Une infime partie d’entre eux sont des professionnels, l’écrasante majorité des amateurs. Pourtant, stars ou anonymes, tous ont un point commun : le risque de se blesser. On fait le point sur les traumatismes les plus fréquents chez les footballeurs, leur cause et leur traitement.

 

Depuis qu’il s’est blessé fin février, victime d’une fissure du cinquième métatarsien, pas un jour ne passe sans que Neymar, l’homme qui valait 222 millions d’euros, ne fasse la une des journaux du monde entier. En revanche, quand Jean-Pierre, numéro 9 dans un club amateur du centre de la France, se « fait » les croisés, point de couverture médiatique ni autre polémique entourant la qualité du service médical de son club… Ce qui n’empêche pas la pépite brésilienne et le joueur du dimanche d’avoir un point commun : la blessure. Voici les principales lésions auxquelles s’exposent les footballeurs.

 

La contracture

 

Après un effort prolongé, le muscle ne retrouve pas sa longueur initiale. Conséquence : quelques heures après avoir quitté le terrain, le footballeur ne peut plus marcher ! Pour y remédier, une seule solution : massage et repos.

 

La crampe

À la différence de la contracture, la crampe intervient durant l’effort. Elle est le fruit d’une contraction brutale d’un ensemble de muscles. La douleur est tellement intense qu’elle cloue le joueur au sol pendant de longues minutes. Pour y remédier, séances d’étirements obligatoires. 

 

L’élongation

Comme la crampe, elle intervient durant l’effort. En revanche, elle est beaucoup moins douloureuse. C’est une inflammation des fibres musculaires due à un effort trop important. Pour y remédier, repos et bains de glace sont fortement recommandés.

Le claquage

À l’inverse de l’élongation, le claquage correspond à une déchirure plus ou moins importante des fibres musculaires, généralement suivie d’une hémorragie. Son apparition est brutale et contraint à une interruption immédiate de l’activité. Comptez minimum un mois de repos total avant de pouvoir recommencer une activité physique.

La déchirure

 

Dans le cas d’une déchirure, le muscle se rompt totalement. Avec ce genre de blessure, une intervention chirurgicale est très souvent nécessaire.

 

Les entorses

Il s’agit de la lésion d’une articulation liée à un étirement ou à une rupture d’un ou plusieurs ligaments lors d’un mouvement brutal de torsion. Elle peut être bénigne, moyenne ou grave. Dans tous les cas, il vous faudra appliquer de la glace 4 fois par jour pendant 10 minutes tant que votre cheville restera gonflée. Le port d’une attelle et l’utilisation de béquilles seront également nécessaires.

 

La rupture des ligaments croisés

C’est LA blessure que redoutent tous les footballeurs. Sur un mauvais appui ou suite à une mauvaise réception, les ligaments qui maintiennent le genou « lâchent ». Dans ce cas, pas de miracle : opération obligatoire et cinq à dix mois de récupération avant de pouvoir à nouveau fouler les pelouses.

 

Bon à savoir

MetLife, spécialiste de l’assurance emprunteur, vous propose des solutions pour assurer les accidents occasionnés par la pratique d’un sport à risque. Demandez votre devis maintenant !

Obtenir gratuitement un devis