Équitation : acheter un cheval, un projet à ne pas prendre à la légère ! Jeune cavalière embrassant son cheval sur le museau

Équitation : acheter un cheval, un projet à ne pas prendre à la légère !

Classé dans : Mes passions | 0

Parce que vous êtes un(e) cavalier(e) passionné(e), c’est décidé : vous allez acheter votre propre cheval ! Un rêve qui, avant de devenir réalité, doit pourtant être longuement réfléchi. Explications.

Le cheval

Pour l’achat d’un équidé, comptez entre 500 € et… 5 millions ! Plus sérieusement, le prix d’un cheval varie en fonction de multiples facteurs : son âge, son travail, ses aptitudes, sa race, etc. Voilà pourquoi, avant de commencer à faire le tour des éleveurs, il va falloir vous poser les bonnes questions : quel type de cavalier êtes-vous ? Confirmé ou débutant ? Souhaitez-vous un cheval pour faire de la compétition ? Des balades ? Ce cheval sera-t-il monté par des enfants ?

N’oubliez pas : c’est en définissant clairement vos ambitions à l’égard de votre futur cheval que vous serez en mesure de déterminer son profil idéal. Et donc connaître son prix.

 

Le logement

Plusieurs formules sont possibles. Parmi elles :

 

  • Le pré collectif

Le cheval est doté d’un instinct grégaire. En d’autres termes, le pré collectif, dans lequel il pourra brouter en toute liberté avec plusieurs de ses congénères, est sans doute la solution idéale… à la condition que l’endroit possède un abri afin qu’il puisse se protéger du vent, de la pluie mais également du soleil. En fonction de la région où vous vivez et des prestations que vous « offrirez » à votre cheval (pré individuel, soins, enseignement, etc.), comptez entre 100 et 400 € par mois. Attention : ces prix sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent, dans certains cas, être beaucoup plus élevés.

 

  • L’écurie

Logé dans un box, le cheval est nourri de foin et de céréales. Mais attention : pour son bien-être, il doit être conduit tous les jours au paddock ou au manège. L’inconvénient de ce mode de vie, c’est que votre cheval peut très vite s’ennuyer. D’où l’importance qu’il soit monté tous les jours. Comptez entre 240 € à 500 € par mois. Attention : ces prix sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent, dans certains cas, être beaucoup plus élevés.

 

  • Un cheval chez soi

Une solution qu’il est extrêmement difficile à chiffrer. Sachez juste vous faudra lui fournir un box ou un pré avec abri (avec tous les accessoires qui vont avec : râtelier, mangeoire, abreuvoir, litière pour le box, nourriture, etc.).

 

  • Les soins

Autres postes de dépenses importantes, les soins. Toutes les 2 mois environ, vous devrez recourir aux prestations d’un maréchal-ferrant. Comptez une centaine d’euros en moyenne pour une ferrure des 4 pieds, 60 € pour la ferrure des antérieurs et 30€ pour un parage simple. Ensuite, comptez entre 200 € et 400 € par an pour les vaccins et les vermifuges, les visites annuelles du dentiste et de l’ostéopathe… Une somme qui pourra exploser en cas d’imprévus (une colique, une blessure).

 

  • Les frais annexes

Pour l’assurance Responsabilité Civile des Propriétaires d’Équidés (obligatoire) et la licence FFE, comptez une centaine d’euros par an. En outre, sachez que si vous voulez faire des concours, outre le matériel spécifique dont vous aurez besoin (votre équipement et celui de votre monture) et les frais de transport, vous devrez également souscrire à une licence compétition, prévoir des frais d’engagement, etc.

 

Bon à savoir

Vous souhaitez faire l’acquisition d’un cheval ? Sachez que MetLife vous propose des solutions sur mesure, et ce quel que soit votre profil ! Demandez votre devis maintenant !

Obtenir gratuitement un devis