Comment pratiquer la voile en toute sécurité ? Voyage en voilier

Comment pratiquer la voile en toute sécurité ?

Classé dans : Mes passions | 0

Vous adorez la voile ? On vous donne quelques astuces pour larguer les amarres en toute sécurité.

La saison estivale approche à grands pas. Bientôt, vous pourrez prendre le large et vous évader loin des plages surpeuplées. A vous les criques inaccessibles ! Mais avant de pouvoir profiter de paysages paradisiaques et plonger dans des eaux cristallines, il va vous falloir appliquer quelques règles élémentaires. En voici une liste non exhaustive.

 

Trouver un bateau

Vous pourrez soit le louer à un particulier – les 800 000[1] Français propriétaires d’un voilier n’utilisent leur embarcation qu’une quinzaine de jours par an, alors pour financer et/ou rentabiliser leur bien, ils le louent –, ou le choisir avec équipage inclus chez un professionnel. Pour en savoir plus, allez donc lire (ou relire) l’article que nous avons consacré au sujet.

 

Bien choisir son équipement

Pour pouvoir naviguer en toute sécurité, pensez à vous procurer des « gants de voile » qui protégeront vos mains du frottement contre les cordages et des chocs lors de manœuvres. En ce qui concerne les chaussures, privilégiez des modèles offrant une bonne adhérence pour éviter de glisser sur le pont. Enfin, pour rester au sec et au chaud sur un voilier, il est nécessaire d’adopter la technique des trois couches, comme dans l’alpinisme. La première devra garder votre peau au sec. Pour cela, privilégiez les tissus en fibres synthétiques ou naturelles. La deuxième devra vous protéger du froid (un vêtement léger en fibre polaire fera l’affaire) tandis que la troisième aura pour mission de vous protéger contre le vent et la pluie. En d’autres termes, elle devra être imperméable.

 

Le gilet de sauvetage

C’est l’équipement indispensable (et obligatoire) lors de la pratique d’un sport nautique. Il en existe deux types :

 

  • Le gilet d’aide à la flottabilité. Réservé uniquement à ceux d’entre vous qui savent nager et qui ne s’éloigneront pas au-delà de 2 miles des côtes. En effet, ce type de gilet n’assure pas le retournement de celui (ou celle) qui le porte dans l’eau. En revanche, il est extrêmement léger et assurera parfaitement sa mission, à savoir vous apporter un complément de flottabilité si vous deviez passez par-dessus bord.

 

  • Le gilet de sauvetage. Parce qu’il est conçu de manière asymétrique, il permettra le retournement de celui (ou celle) qui le porte dans l’eau. Mieux : la collerette fixée aux épaules assurera le maintien de la tête de son propriétaire hors de l’eau, même si ce dernier est inconscient. Côté réglementation, sachez que son port est obligatoire pour les enfants de moins de 30 kg et les adultes naviguant à plus de 2 miles des côtes.

 

Lutter contre le mal de mer

Les marins l’appellent la « règle des 4 F » pour Fatigue, Froid, Faim et… Frousse ! Ce sont les quatre facteurs principaux du mal de mer. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour naviguer sereinement !

[1] Source : Wikipedia

 

Bon à savoir

MetLife, spécialiste de l’assurance emprunteur, vous propose des solutions pour assurer les accidents occasionnés par la pratique d’un sport à risque. Demandez votre devis maintenant !

Obtenir gratuitement un devis