RGPD : Êtes-vous (vraiment) prêts ? Pour tout savoir sur le RGPD : le Règlement Général sur la Protection des Données (©iStock)

RGPD : Êtes-vous (vraiment) prêts ?

Classé dans : Ma vie pro | 0

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai 2018. Son but : obliger les entreprises à mieux gérer et sécuriser les données personnelles de leurs clients. Vous êtes perdus ? On vous explique.

L’affaire, dévoilée en mars, a fait grand bruit : une société britannique spécialisée dans la communication stratégique aurait récupéré les données personnelles de 50 millions d’utilisateurs de Facebook… sans leur autorisation ! Un « vol massif » d’informations privées qui, quelques semaines avant l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), montre à quel point l’application de ce texte voulu par l’Union Européenne est devenue indispensable. Petite session de rattrapage pour celles et ceux d’entre vous qui n’auraient pas encore bien compris de quoi il s’agit.

 

C’est quoi au juste le RGPD ?

Adopté par le Parlement européen, il a pour objectif d’harmoniser la réglementation concernant les données personnelles dans toute l’Union Européenne.

 

C’est quoi déjà une donnée personnelle ?

Au sens de la loi, c’est une information qui permet d’« identifier une personne physique, directement ou indirectement ». Concrètement, il peut s’agir d’un nom, d’une photo, d’une vidéo, d’une adresse IP, d’un numéro de téléphone, d’un identifiant de connexion, d’une adresse postale, d’une adresse mail, etc.

 

Qui est concerné par le RGPD ?

Toute entreprise amenée à collecter et manipuler les données personnelles de ses clients. Ce qui fait beaucoup de monde puisque cela va de la multinationale à l’artisan en passant par la PME ou la TPE… Bref, toute structure ayant un site professionnel est concernée.

 

Une fois en vigueur, que va concrètement changer le RGPD ?

Beaucoup de choses. Pour faire simple, le RGPD imposera aux entreprises une obligation de transparence, c’est-à-dire qu’elles devront informer leurs clients de ce qu’elles feront de leurs données personnelles.

Cela vous parait un peu flou ? Pour bien comprendre, prenons un exemple concret, celui de Marin, dirigeant d’une TPE spécialisée dans la vente par correspondance. Avec l’entrée en vigueur du RGPD, il devra obtenir le consentement express de ses clients quant à l’usage qu’il fera de leurs données. Ainsi, s’ils ne souhaitent pas qu’elles soient utilisées à des fins marketing, Marin devra s’abstenir de leur envoyer des offres promotionnelles, que ce soit par mail, par téléphone, par courrier… Tout comme il devra également permettre à ses clients de consulter, rectifier mais aussi supprimer leurs données personnelles.

Par ailleurs, le RGPD imposant aux entreprises une obligation de transparence, Marin devra informer ses clients du traitement qu’il fera de leurs données tout en leur garantissant qu’elles ne seront pas partagées. Enfin, il devra limiter la collecte de ces données au strict minimum et les effacer au bout de douze mois.


Que se passera-t-il en cas de non-respect de cette nouvelle réglementation ?

Avertissements, amendes… Toute une série de sanctions sont prévues.

 

J’ai un site professionnel. Comment préparer ma mise en conformité ?

Si vous ne l’avez pas déjà fait, il va falloir vous activer ! Pour celles et ceux qui ne savent pas par où commencer, sachez qu’il existe de nombreux logiciels pour vous aider à mettre votre site en conformité. Pour les trouver, rien de plus simple : il vous suffit de taper « RGPD Ready » dans la barre de recherche de votre navigateur.

Chez MetLife, nous sommes « RGPD Ready ». Et vous ?

 

 

Bon à savoir

Vous êtes la personne clé dans votre société ? Afin de garantir la continuité et la pérennité de votre entreprise, pensez à vous assurer avec l’assurance Homme-Clé de MetLife : obtenez un devis en quelques clics seulement !

Obtenir gratuitement un devis

 


[1] Enquête réalisée par l’éditeur de logiciels Senzing, mars 2018.