Comment trouver LE stagiaire ? Bien choisir un stagiaire : quelques règles élémentaires lors de votre phase de recrutement (©iStock)

Comment trouver LE stagiaire ?

Classé dans : Ma vie pro | 0

Si, sur le papier, le recrutement d’un stagiaire a tout de la bonne affaire (il vous aidera à augmenter la productivité de votre entreprise sans vous coûter très cher), dans la réalité, cela peut être très différent. Particulièrement si vous n’avez pas respecté quelques règles élémentaires lors de votre phase de recrutement. Explications.

Avant toute chose, petit rappel de la législation : non, vous n’avez pas le droit de recruter un stagiaire dans le but de remplacer un salarié absent, licencié ou dont le contrat de travail a été suspendu. Tout comme vous ne pourrez pas demander à votre stagiaire d’assurer les fonctions d’un emploi permanent. Enfin, sachez qu’une convention de stage n’est pas un contrat de travail, ce qui signifie que vous ne pourrez pas sanctionner votre stagiaire s’il devait rechigner à effectuer les tâches que vous lui confierez.

Les bonnes questions à vous poser

Avant de faire votre choix, il vous faudra vous poser les bonnes questions. À commencer par la plus importante : avez-vous l’espace suffisant pour accueillir un stagiaire ? Parce que si c’est pour l’installer entre les toilettes et le placard à balais, oubliez. Comme le rappelle Lysiane, DRH dans un grand groupe de presse, « dans l’immense majorité des cas, le bon déroulement du stage dépend de la capacité de l’entreprise à accueillir dans de bonnes conditions le candidat ».

Autre piste de réflexion : avez-vous réellement le temps et les moyens de le former ? « Il faut bien comprendre que même s’il – ou elle – sort d’une école renommée, un(e) stagiaire reste un(e) débutant(e) qui ne connaît rien à la vie d’une entreprise » soulève Lysiane. Un bon conseil donc : désignez un responsable de stage, « une personne qui aura pour mission d’encadrer le candidat ». En revanche, si vous êtes en sous-effectif (on vous rappelle qu’un stagiaire n’a pas vocation à occuper un poste à plein temps), le recrutement d’un stagiaire est fortement déconseillé.

En plus d’un bureau décent et de la désignation d’un tuteur, il va également falloir vous décider sur le temps que vous souhaitez garder votre stagiaire. Un stage de plus trois mois, c’est risqué. Pourquoi ? Parce que si jamais le profil de votre stagiaire devait finalement ne pas correspondre à vos attentes, vous n’auriez plus que vos yeux pour pleurer. Voilà pourquoi une durée de 2 ou 3 mois semble être une bonne solution.

Le coût d’un stagiaire

S’il reste plus de deux mois, vous devrez lui verser une indemnité mensuelle (communément appelée « gratification »). Le taux horaire de cette gratification est égal à 3,75 € par heure de stage, ce qui correspondant à 15 % du plafond de la Sécurité sociale.

 

Bon à savoir

Vous êtes la personne clé dans votre société ? Afin de garantir la continuité et la pérennité de votre entreprise, pensez à vous assurer avec l’assurance Homme-Clé de MetLife : obtenez un devis en quelques clics seulement !

Obtenir gratuitement un devis