Brexit : concrètement, ça va changer quoi ? jeu d'échecs international avec le Brexit

Brexit : concrètement, ça va changer quoi ?

Classé dans : Ma vie pro | 0

Vous êtes à la tête d’une PME ou d’une TPE et, depuis qu’il a été voté outre-Manche, vous vous interrogez : le Brexit – qui sera effectif dans un an – va changer quoi ? Si vous avez des relations commerciales avec le Royaume-Uni, beaucoup de choses. Idem pour les ressortissants français vivant outre-Manche. On vous explique pourquoi.

 

Conséquence du référendum du 23 juin 2016, le Royaume-Uni se retirera de l’Union européenne dans moins d’un an, le 29 mars 2019 précisément. Et si l’incertitude sur les conséquences concrètes du Brexit pour les entreprises françaises reste aujourd’hui entière, le ministère de l’Économie et des Finances a tout de même récemment incité les patrons à se préparer. On essaye de vous aider à y voir plus clair.

 

Le retour des droits de douane

 

Première possible conséquence du Brexit : le retour des droits de douane qui impacterait toutes les sociétés exportant leurs produits vers le Royaume-Uni. Mais pas que : il pourrait également avoir des répercussions sur les sous-traitants d’entreprises travaillant, elles, en direct avec les Britanniques. Dans tous les cas, le paiement d’éventuels droits de douane aurait évidemment une incidence sur les prix de vente. Or, c’est mathématique : en vendant plus cher, les entreprises françaises deviendraient moins compétitives outre-Manche.

 

Le retour des contrôles aux frontières

 

Qui dit sortie de l’Union européenne dit possiblement retour des contrôles aux frontières. Or, selon différentes estimations, cela aurait pour conséquence directe de voir passer le nombre de camions contrôlés par les douaniers britanniques de 500… à plus de 8 000 ! Résultat : des délais d’attente – et donc de livraison – rallongés pour les chauffeurs. Et une note salée pour leurs employeurs puisque dans le droit du travail français, ces heures d’attente seraient comptées en heures de travail.

 

Certifications, normes… Le grand chambardement

 

Les normes européennes, qu’elles soient sociales, environnementales, sanitaires ou encore techniques, pourraient devenir caduques. Conséquence : les entreprises souhaitant exporter leurs produits au Royaume-Uni devraient revoir l’ensemble de leurs process ce qui, là aussi, engendrerait forcément des surcoûts.

 

Contrats : vers une renégociation

 

Pour les plus sceptiques, cela ne fait aucun doute : le Brexit rendra également caducs les contrats passés avant le référendum du 23 juin 2016. Pour d’autres se pose également le problème de la propriété intellectuelle sur les marques, dessins ou brevets. Jusqu’alors, leur enregistrement au niveau communautaire englobait le territoire du Royaume-Uni. Mais qu’en sera-t-il demain ?

 

Pour les expatriés, c’est le grand flou

 

Selon le consulat de France à Londres, environ 300 000 Français vivent et travaillent dans la capitale britannique. Sauf que le Brexit risque sérieusement de changer la donne : visas, titres de séjour, quelles seront les nouvelles obligations ? Réponse dans moins d’un an.

Bon à savoir

En plus d’anticiper les conséquences du Brexit, pensez aussi à garantir la continuité et la pérennité de votre entreprise avec l’assurance Homme-Clé de MetLife : obtenez un devis en quelques clics seulement !

Obtenir gratuitement un devis