Phlébites : quels sont les signes qui doivent vous alerter ? Douleurs aux jambes dues à une phlébite

Phlébites : quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Classé dans : Ma santé | 0

300 000[1] phlébites sont diagnostiquées chaque année en France. On vous détaille les principaux symptômes ainsi que les facteurs à risque.

La phlébite est due à l’apparition d’un caillot de sang – le plus souvent dans une veine de la jambe – qui bloque complètement ou partiellement la circulation sanguine. Dans certains cas, il peut arriver qu’une partie – ou la totalité – de ce caillot se « détache » de la paroi veineuse pour aller obstruer l’artère pulmonaire qui, comme son nom l’indique, relie le cœur et les poumons. C’est ce que l’on appelle une embolie pulmonaire.

 

Quels sont les symptômes d’une phlébite ?

Dans tous les cas, ces signes doivent vous alerter :

 

  • Une douleur vive au niveau de la jambe

 

Qu’elle soit spontanée ou provoquée par palpation, la douleur, localisée dans 60 % des cas dans le mollet, s’accompagne généralement d’une sensation de « lourdeur » et d’un gonflement de la zone qui devient bleuâtre.

 

  • Une augmentation de la température cutanée

 

En plus des symptômes décrits précédemment, la zone douloureuse peut également être amenée à « chauffer ».

 

  • Un essoufflement anormal

 

Si vous êtes brutalement essoufflé sans raison apparente, cela peut être un début d’embolie pulmonaire, principale complication de la phlébite. Dans ce cas de figure, il faut immédiatement appeler les secours.

 

Quels sont les personnes les plus exposées à la maladie ?

  • Les + de 60 ans
  • Les fumeurs
  • Les personnes en surpoids ou souffrant d’obésité
  • Les personnes atteintes de diabète et/ou de cholestérol
  • Les femmes enceintes
  • Les personnes hospitalisées en raison d’une crise cardiaque, d’une insuffisance cardiaque ou d’une insuffisance respiratoire
  • Les personnes sujettes aux varices
  • Les personnes atteintes d’un cancer (les troubles de la coagulation sont une complication fréquente au cours d’un cancer)

Quels sont les facteurs à risque ?

 

  • Les longs voyages

Le fait de rester assis plusieurs heures, et donc de garder les jambes immobiles, accentue les risques de phlébites. C’est encore plus vrai en avion : la pression basse en cabine favorise le gonflement des jambes. Selon la Fédération Française de Cardiologie, la probabilité de développer une phlébite lors d’un voyage aérien est ainsi multipliée par 2,8 chez une personne en bonne santé.

 

Pour diminuer les risques et, de manière plus générale, voyager zen en avion, le port de bas de contention est fortement recommandé. Autre astuce : hydratez-vous régulièrement et, toutes les deux heures environ, dégourdissez-vous les jambes en marchant quelques minutes dans le couloir.

 

  • La pose d’un plâtre

Autres facteurs à risque : une fracture sous plâtre, une opération récente du genou ou encore de la hanche qui nécessitent une immobilisation prolongée.

[1] Source : Magazine « Sciences et Avenir », novembre 2014

 

 

Bon à savoir

Vous êtes sujet aux phlébites ? MetLife vous propose des solutions d’assurance emprunteur adaptées et performantes pour donner vie à vos projets Demandez votre devis maintenant !

Obtenir gratuitement un devis