Les 9 règles à suivre pour arrêter de fumer Profiter du mois sans tabac pour arrêter de fumer (©iStock)

Les 9 règles à suivre pour arrêter de fumer

Classé dans : Ma santé | 0

À l’occasion du « Mois Sans Tabac », un défi collectif propose aux fumeurs d’arrêter la cigarette avec le soutien de leurs proches. Découvrez les 9 règles à suivre (entre autres) pour dire définitivement adieu à la cigarette.

Vous êtes fumeur ? Alors ce chiffre devrait vous faire réfléchir : selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabac sera d’ici à 2020 la principale cause de décès et d’incapacité avec plus de 10 millions de victimes par an.

Toujours pas convaincu qu’il serait peut-être temps de songer à arrêter de fumer ? Et si on vous dit que le nombre de décès attribués au tabac en 2015 s’est élevé à plus de 6,4 millions à travers le monde ? C’est bon, nous avons toute votre attention ?

Avant toutes choses, une précision : nous savons bien qu’il n’existe (malheureusement) pas de solution miracle pour arrêter de fumer. Il convient à quiconque souhaite dire adieu à la cigarette de trouver la méthode ou le traitement qui lui conviendra le mieux. Parmi elles, l’acupuncture, la sophrologie ou encore l’hypnose. Dans tous les cas, il faudra faire preuve de beaucoup de volonté… et tenter de suivre autant que faire se peut ces neuf règles pour mettre toutes les chances de son côté.

1 – Choisissez une date pour arrêter et, surtout, n’en changez plus. Hors de question en effet de la décaler en prétextant une réunion à venir trop stressante ou la visite, trois jours après le début de votre tentative, de votre belle-famille… Vous devez absolument faire preuve de volonté.

2 – Une fois votre dernière cigarette éteinte, ne succombez pas à la tentation : vous accorder ne serait-ce qu’une bouffée entraînerait inévitablement une rechute. Encore une fois, soyez volontaires !

3 – Faîtes preuve de bon sens : jetez toutes les cigarettes qui traînent encore chez vous, y compris le paquet que vous avez laissé dans le tiroir de votre bureau, « au cas où ». Idem pour les briquets. Ils ne vous seront plus d’aucune utilité.

4 – Prenez une feuille de papier, votre plus beau stylo, et enfoncez-vous confortablement dans votre canapé. Maintenant, rédigez tous les avantages que vous trouverez à arrêter de fumer. En faisant ce petit exercice, non seulement vous verrez qu’ils sont bien plus nombreux que vous ne le pensez, mais surtout cela vous permettra de donner un sens à votre démarche. Une étape primordiale.

5 – Les premiers jours sont difficiles ? N’hésitez pas à avoir recours à des substituts tels que le chlorhydrate de bupropion, plus connu sous le nom de Zyban, ou encore la varnécline, également appelée Champix. Des médicaments que vous pourrez obtenir sur prescription médicale. Sinon, vous pouvez utiliser – avec parcimonie, cela va sans dire – la cigarette électronique. Selon l’agence nationale de santé publique, par comparaison au tabac, les cigarettes de ce type « présentent l’intérêt de supprimer ou de réduire significativement les risques de graves pathologies comme les cancers ».

6 – Tout comme il est déconseillé d’accompagner des amis dans un fast-food lorsque l’on commence un régime, évitez de fréquenter les lieux où les fumeurs se rassemblent. Surtout, n’hésitez pas à demander à ceux qui vous entourent de s’abstenir d’en griller une en votre présence.

7 – Annoncez à votre entourage que vous avez décidé d’arrêter de fumer. C’est la meilleure des façons pour obtenir tout leur soutien. Et vous allez en avoir besoin !

8 – Après un bon repas, vous allez inévitablement avoir envie de vous en griller une. Avant de vous précipiter sur votre paquet (que l’on vous a pourtant demandé de jeter un peu plus haut dans cet article…), sachez que l’envie de fumer ne dure pas plus de 5 minutes. Pour qu’elle passe plus vite, appelez donc votre chéri(e) pour lui dire combien vous l’aimez ou rendez-vous là pour découvrir ce que vous serez capable de faire en arrêtant de fumer… Et en vous entraînant un peu aussi.

9 – Décidément, vous n’y arrivez pas : votre envie de fumer ne vous abandonne pas. Pas de panique, on vous donne une autre astuce. Calmez-vous, respirez un grand coup, fermez les yeux et imaginez-vous sur l’une des plus belles plages du monde. Vous allez voir, l’envie de fumer va progressivement disparaître. Et puis, avec tout l’argent que vous allez pouvoir économiser, cette plage à laquelle vous avez pensé, vous allez pouvoir y aller pour de vrai.

 

Bon à savoir

Pour un fumeur, le coût de l’assurance emprunteur individuelle s’avère souvent plus élevé que pour une personne ne consommant pas de tabac. En effet, dans le questionnaire médical à compléter lors de la souscription, il est indispensable d’informer l’assureur de votre éventuel statut de fumeur. À défaut, vous pourriez ne pas être couvert en cas de pépin de santé lié au tabac. D’où l’importance de ne pas faire de fausse déclaration.

En outre, sachez que si vous avez arrêté de fumer depuis 24 mois minimum, vous pouvez faire baisser le coût de votre assurance de prêt immobilier

  • A 43 ans, pour un prêt de 150 000 € sur 15 ans avec les garanties du Pack Avantage (Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, Invalidité Permanente et Totale, Incapacité Temporaire de Travail).
    • Economie sur 15 ans entre 1 fumeur et 1 non-fumeur
      • Economie : 2 318,48 €, soit 12,88 €/mois
    • Economie sur 10 ans, si le fumeur arrête de fumer au bout de 3 ans, +2 ans de délai de carence
      • Economie : 1 921,62 €, soit 10,76 €/mois
  • A 43 ans, pour un prêt de 500 000 € sur 15 ans, avec le pack Avantage
    • Sur 15 ans entre 1 fumeur et 1 non-fumeur
      • Economie : 7 382 €, soit en moyenne 492 €/an et 41 €/mois
    • Si notre client fumeur arrête de fumer au bout de 3 ans, et donc qu’il renégocie 24 mois plus tard, il reste10 ans d’assurance
      • Sur les 10 ans restant : il économisera 4 113 €, soit en moyenne 411 €/an et 34 €/mois

Pour en savoir plus sur les formalités, parlez-en avec l’un de nos 5000 courtiers partenaires MetLife.

Obtenir gratuitement un devis