Acheter une maison avec vos enfants, bonne ou mauvaise idée ? Est-ce une opportunité d’acheter un bien immobilier avec ses enfants/parents (©iStock)

Acheter une maison avec vos enfants, bonne ou mauvaise idée ?

Classé dans : Ma maison | 0

Il y a quelques temps, on s’interrogeait sur l’opportunité d’acheter un bien immobilier entre amis. Cette fois, on se penche sur les différentes solutions permettant d’acheter un bien immobilier avec vos enfants.

Depuis toujours, vous rêvez de pouvoir vous retrouver quelques semaines par an dans une grande et belle maison où vous pourriez passer du temps avec vos enfants ? Et si vous franchissiez le pas en achetant une maison en famille ?

Pour ce faire, il existe 2 solutions principales :

 

1. L’achat immobilier en indivision

C’est le régime par défaut de l’achat collectif. Chacun des acquéreurs (on parle de propriétaire « indivis ») est détenteur du bien immobilier à hauteur de sa participation financière (par exemple 30/70, 40/60 ou 50/50…). En outre, tous les acquéreurs sont financièrement solidaires et doivent assumer collectivement les dépenses d’entretien et de fonctionnement, y compris le remboursement du prêt si un emprunt a été contracté pour financer l’achat.

Sachez également que selon le Code Civil, « nul n’est tenu de rester dans l’indivision ». Autrement dit, si l’un des indivisaires décide de mettre en vente le logement, l’autre (ou les autres) ne peut pas s’y opposer. Ce qui signifie qu’au moindre litige, l’indivision rend possible la mise en vente. En d’autres termes, cette solution n’est valable que si vous entretenez d’excellents rapports avec vos enfants et que votre projet est le fruit d’une réflexion commune. À défaut… revoyez vos plans !

 

Bon à savoir

Avez-vous déjà pensé à souscrire votre assurance de prêt immobilier en dehors de votre banque ? Non ? Pourtant, vous pourriez faire de sacrées économies pour un même niveau de garanties ! Vous voulez en savoir plus ? Rien de plus simple : demandez votre devis en deux clics, c’est facile et rapide !

Obtenir gratuitement un devis

 

2. Créer une SCI

Autre possibilité, acheter un bien immobilier dans le cadre d’une SCI – ou société civile immobilière. En choisissant cette option, chaque acquéreur deviendra un associé et possèdera des parts proportionnellement à son investissement dans le capital.

Toutefois, il est important que vous gardiez à l’esprit qu’une SCI est, comme son nom l’indique, une société. Et comme dans toute société, il y a des règles à respecter. Parmi elles, l’obligation de déposer des statuts au tribunal administratif ou encore de publier ces derniers au « Journal officiel ». Des démarches qui, en plus d’avoir un coût, sont contraignantes. Autre obligation : l’organisation, une fois par an, d’une assemblée générale.

Au rayon des bonnes nouvelles, sachez que contrairement à l’achat en indivision, aucun des acquéreurs associés dans une SCI ne pourra seul réclamer la vente du bien. Surtout, si vous le souhaitez, vous aurez la possibilité de transmettre vos parts à vos enfants à moindre frais.